Sélectionner une page

Le mal de dos, cette gêne qui entrave votre vie quotidienne, provoque des douleurs insupportables et amoindrit vos capacités, cela peut être le résultat d’un faux geste, un accident ou même une condition médicale. Les douleurs dorsales affectent n’importe quelle personne de tout âge, cependant maintes solutions existent pour soulager ces douleurs.

Le mal de dos, qu’est-ce que c’est ?

Le mal de dos est un ensemble de sensations désagréable et diverses qui peuvent s’exprimer selon différentes formes et intensités localisées essentiellement dans les régions dorsales. Le mal de dos est un problème médical des plus courants, et vous vous en êtes déjà sûrement plaint.

Si c’est le cas, vous faites partie des neuf adultes sur dix qui en souffrent au cours de leur vie, et des cinq adultes actifs sur dix en souffrent chaque année. Le mal de dos peut être une sensation d’un très grand inconfort et de malaise ce qui fait que c’est l’une des raisons principales d’invalidité dans le monde.

Les formes et symptômes les plus fréquents du mal de dos

Le mal dos peut apparaître dans différentes parties du dos, on note donc les douleurs cervicales au niveau de la partie supérieure du dos, des douleurs en son milieu dites thoraciques, ou dans la zone inférieure du dos qui s’étend des vertèbres lombaires au pelviennes. Les douleurs lombaires sont les plus fréquentes, sachant qu’on les classe selon la région du dos affectée. La douleur peut être ressentie comme une douleur sourde, une douleur lancinante ou perçante, ou une sensation de brûlure qui peut irradier le long du bras jusqu’aux mains comprises, et peut même être ressentie comme un engourdissement ou une faiblesse généralisée des membres.

Douleurs cervical, thoracique, lombaire, pelviennes

Les différentes régions des douleurs dorsales

Qu’est ce qui cause votre mal de dos ?

Les causes du mal de dos sont très nombreuses, et pourraient venir d’un nombre étonnant d’organes ou systèmes. Le mal de dos peut ainsi être associé à un problème vasculaire ou viscéral. La cause peut aussi être d’origine infectieuse ou auto-immune, ou encore, plus communément, mécanique.

Il est bon de noter que la plupart des patients sont atteints de douleur aiguë non spécifique, c’est-à-dire qu’aucune maladie grave n’en est la cause et que le mal de dos et isolé. Cette catégorie représente environ 90% des malades. Heureusement, moins de 2 % seulement sont attribués à des pathologies sous-jacentes, tels que les cancers et les infections graves.

Vous soufrez d’un mal de dos ?

Si vous ressentez un mal de dos dont vous ignorez l’origine, il faudrait tout d’abord consulter votre médecin ou un professionnel de la santé pour vous diagnostiquer et vous apporter des informations plus précises sur ce qui pourrait être la cause en question.

Problèmes liés à la colonne vertébrale

Les maux de dos sont souvent dus à un défaut de fonctionnement des articulations de la colonne vertébrale, des muscles, des disques et des nerfs qui s’assemblent et se déplacent.

  • Une Hernie ou hernie discale : Si votre médecin le mentionne, c’est que les tissus mous des disques situés entre vos articulations sont sortis. C’est généralement dû à l’usure. Une hernie discale peut provoquer des douleurs dans le bas du dos ou la hanche, car les nerfs qui s’y trouvent sont compressés.

 

  • Discopathie dégénérative : Elle résulte d’un affaiblissement des disques intervertébraux qui se rétractent ou se déchirent carrément aboutissant à un frottement des os les uns contre les autres. Le vieillissement en est souvent la cause.

 

  • Inflammation et usure de l’articulation sacro-iliaque : C’est l’articulation entre la dernière vertèbre et le bassin. C’est une articulation peu mobile qui balance les poids du haut et du bas du corps. L’usure et l’inflammation de son cartilage peuvent survenir après une blessure, en raison d’une arthrite, d’une infection ou même d’une grossesse ce qui génère une pression sur la colonne vertébrale et ses nerfs. Les jambes se ressentent alors comme engourdies. C’est encore une fois une pathologie liée à la vieillesse.

 

  • Sténose vertébrale : Si vous souffrez de sténose vertébrale, votre canal rachidien s’est rétréci. Cela cause une pression sur votre colonne vertébrale et vos nerfs. En conséquence, vous subirais un engourdissement au niveau de vos épaules et vos jambes . Cela arrive généralement aux personnes âgées de plus de 60 ans.

 

  • Radiculopathie cervicale : Pincement d’un nerf causé par un éperon osseux ou une hernie discale.

 

  • Spondylolisthésis : C’est le glissement d’une des os de la colonne vertébrale, souvent en position distale, en dehors de son site normal, aboutissant à un affaiblissement des articulations sus et sous-jacentes et menaçant l’alignement de la colonne vertébrale. L’arthrite en est la forme dégénérative.

Accidents et blessures

En plus de cette liste non exhaustive de pathologies, les accidents du quotidien sont aussi à l’origine de douleurs dorsales. Ainsi, les chutes et faux gestes aboutissent à  des entorses musculaires, des foulures qui peuvent alors toutes causer de douleurs dorsales. Certains problèmes physiques peuvent être liés a d’anciennes blessures, dont la plus part serons la source de votre douleur.

  • Fractures de la colonne vertébrale ou des vertèbres : La colonne vertébrale peut se casser sous l’effet d’un coup dans le dos ou d’une chute mais peut aussi survenir à la suite d’un affaiblissement osseux généralisé qu’on appelle ostéoporose

 

  • Entorses et foulures : Les muscles, ligaments et tendons forment un ensemble de soutient de la colonne vertébrale et  de ses articulations. Si l’un d’entre eux se retrouve blessé, la réponse de l’organisme se fera sous forme de douleur dorsale. Ceci se produit souvent lors d’une mauvaise position de préhension d’un objet, associée à une position tordue et une force non adéquate mais peut également se produire à la suite d’un accident de voiture ou d’une blessure sportive.
  • Les spasmes : Les spasmes font souvent suite à une activité sportive intense qui déchire les muscles et tendons du dos.

Déclencheurs liés au mode de vie

Le mal de dos peut être provoqué par des choses que vous faites ou ne faites pas dans votre vie quotidienne, comme :

  • Ramollissement à votre bureau
  • Soulever des objets lourds
  • Le surpoids
  • Ne pas exercer
  • Fumer
  • Porter des talons hauts

Vos émotions en jeu !

Ne sous-estimez pas le pouvoir des sentiments à provoquer la douleur. Le stress peut entraîner une tension musculaire dans le dos, et la dépression et l’anxiété peuvent aggraver la douleur.

Les causes les moins courantes du mal de dos

  • Les calculs rénaux et les infections
  • Endométriose: une accumulation de tissu utérin à l’extérieur de l’utérus
  • Ostéomyélite ou dissidence : infections des os et des disques de la colonne vertébrale
  • La fibromyalgie: une affection qui provoque des douleurs musculaires généralisées

Autres causes

Certaines conditions médicales peuvent aussi être a l’origine des douleurs dorsales  :

 

  • L’arthrite : Ce terme désigne tout un groupe de maladies dans lesquelles l’inflammation se propage à toutes les parties d’une articulation. La maladie peut se manifester dans une seule ou plusieurs articulations, avec des douleurs aiguës ou chroniques, et entraîner une destruction des tissus.

 

  • L’arthrose : Ce type d’arthrite survient lorsque le cartilage et les os se dégradent. Elle touche le plus souvent les personnes à partir de l’âge moyen.

 

  • La spondylarthrite ankylosante : C’est une maladie systémique caractérisée par une atteinte inflammatoire chronique des articulations de la colonne vertébrale, du périoste et des articulations sacro-iliaques, avec ankylose des articulations intervertébrales et développement d’une calcification des ligaments spinaux.

 

  • Scoliose, ou courbure de la colonne vertébrale : C’est une déviation latérale de la colonne vertébrale avec la courbure des parties individuelles du tronc et de la colonne vertébrale les unes par rapport aux autres.

 

  • La grossesse : Le poids que vous prenez pendant la grossesse peut fatiguer votre dos.

 

  • Les tumeurs : Sans en écarté la possibilité, cela se produit dans des cas très rare, avoir une tumeur dans le dos peut être la cause d’une douleur dorsale, du a un cancer qui a débuter ailleurs dans votre corps.

Tout dépends de la cause de votre mal de dos, votre traitement peut comprendre un changement de mode de vie, des médicaments ou avoir recours a une intervention chirurgicale. Dans tous les cas consultez votre médecin pour plus d’éclaircissement sur ces douleurs dorsales. Cela dit si vous comptez pas entamer un traitement médical tout de suite, N’ayez crainte c’est pour ça que nous sommes là pour vous proposer LES meilleurs conseils et solutions d’experts gratuitement sur notre site pour remédier à votre mal de dos et même comment éviter de ne plus jamais en souffrir !

Mal de dos, conseils pour l’éviter et solutions pour le soulager

Aucune solution miracle n’existe ou ne remplacera une visite et prescription médicale. Pour soulager votre mal de dos, votre médecin vous prescrira probablement des anti-inflammatoires et antidouleur, qui seront peut être accompagnés de séances de kinésithérapie. Cependant, avant votre rendez-vous médical, vous pouvez par vous-même soulager le mal et autres sensations désagréables causées par vos douleurs dorsales.

Solution mal de dos

Tout d’abord, essayons ensemble d’éviter d’en arriver au mal de dos en suivant ces quelques conseils :

Bannir la sédentarité de son quotidien. Etre sédentaire s’accompagne quasi automatiquement de trois problèmes majeurs en faveur du mal de dos :

  • La prise de poids: la surcharge pondérale se fait littéralement ressentir comme une charge en plus pour votre dos, affaiblissant les muscles de maintien qui ne soutiennent plus vos vertèbres et ne répartissent plus la charge de façon égale sur vos articulations, les sollicitant davantage. Le moindre effort sur ces structures à présent fragilisées aboutira à des douleurs dorsales.

 

  • La perte de la capacité à l’effort: Nous sommes tellement habitués à être assis devant un écran, à prendre les transports au lieu de marcher, à une vie beaucoup plus facile que celle de nos ancêtres ne l’étaient, que nous avons perdu l’habitude de solliciter les bons muscles pour les bonnes activités, rendant la plupart de nos gestes, lorsque il faut soulever un meuble par exemple, se baisser pour faire ses lacets, ou autres mouvements du quotidien, maladroits et contraignants pour le dos, résultant ainsi à des douleurs dorsales.

 

  • L’adoption d’une mauvaise posture : Assis en face de son écran d’ordinateur, ou même à table, on a tous cette fâcheuse habitude de se lâcher sur un côté, de se pencher en avant, en s’oubliant et tenant cette position, si bien qu’elle en devient vicieuse et concentre le poids du corps en un point qui en deviendra avec le temps siège de douleur dorsale.

  • Adopter de bonnes postures: S’asseoir bien droit, la colonne vertébrale alignée, les épaules droites, ne pas courber le dos pour prendre un objet, le maintenir bien droit en se penchant en avant, ne pas se pencher pour porter une charge lourde pour ne pas avoir à solliciter son dos, préférer plutôt plier les genoux, utiliser les deux bras pour ne pas favoriser de déséquilibre résultant en des douleurs dorsales d’un côté. Une ceinture lombaire peut aider au maintien de la posture mais est à proscrire sur de longues périodes vu qu’elle peut engendrer une amyotrophie (perte de masse musculaire, résultant bien évidemment elle aussi à des douleurs dorsales)

Changer votre style de vie pour vous sentir mieux !

 

En résumé, avant d’en venir à la médication, ou même au mal de dos lui-même, vous pouvez œuvrer à changer votre style de vie et vous débarrasser pour de bon de ce problème.
Marchez autant de fois que vous le pouvez, à n’importe quelle occasion. Si votre travail vous oblige à être au bureau tous les jours pendant de longues heures, forcez-vous à vous lever au moins une fois par heure et à faire les cent pas. Rappelez-vous que toute activité aidera à fortifier la masse musculaire qui soutient votre dos.
Tenez-vous toujours droit, assis ou debout. Si vous êtes aussi en face de la télé, dans votre véhicule ou au bureau, vous pouvez programmer des rappels sur votre téléphone ou ordinateur pour arranger votre posture.
Ne sollicitez jamais votre dos pour porter des objets lourds, fléchissez les genoux, tendez les deux bras, ou demandez de l’aide.
Ne portez pas non plus votre sac toujours du même côté pour éviter de fragiliser les structures à ce niveau, ce qui pourrait provoquer des douleurs dorsales en ce point précis.

Si malgré tous vos efforts, une maladie s’installe ou un faux geste arrive, le mal de dos est au rendez-vous. Voilà ce que vous pouvez faire pour le soulager et temporiser avant d’aller consulter un spécialiste.

 

  • Vous trouverez souvent deux conseils qui se contredisent en terme de soulagement de mal de dos. Certains vous diront que le froid diminue l’inflammation, d’autres affirmeront qu’il aggravera la situation et ne jureront que par la chaleur pour détendre les muscles.

La vérité est que le froid est efficace directement après le faux geste survenu, avant même que l’inflammation s’installe, ou à ses doux débuts. Dans ce cas, appliquez une poche de glace à l’endroit de la douleur dorsale (ou un sac de légumes congelés, à défaut), en isolant la peau à l’aide d’un morceau de tissu pour éviter les brûlures dues au froid. N’appliquez jamais de glace sur votre peau plus de 20mn d’affilée.

Si toutefois la cause est autre, ou que la douleur dorsale s’est installée depuis un moment déjà, la chaleur détendra les muscles et créera une vasodilatation au site d’action, l’afflux sanguin permettra alors de recruter les effecteurs du sang capables de combattre l’inflammation.

Pour appliquer de la chaleur, vous pouvez utiliser des patchs chauffants ou bouillotte, des bouteilles d’eau chaude, voir même appliquer de la chaleur grâce à un sèche-cheveux à l’endroit du mal de dos, préalablement recouvert d’une serviette ou autre morceau de tissus.

  • En terme de mal de dos, les conseils contradictoires sont nombreux. Encore une fois, vous serez confus quand à ce que vous devez faire ; s’allonger et ne plus bouger pour mettre le dos au repos total, ou au contraire combattre le mal par le mal et faire des mouvements.

On vous conseillera autant l’un que l’autre. Les médecins s’accordent en fait à dire que le repos est obligatoire au début de l’inconfort, vous devez alors vous allonger sur une surface plus ou moins dure et plate, sans oreiller, tout en y appliquant de la chaleur, comme cité précédemment.

Cependant, trop de repos rigidifiera les muscles, il faudra donc se limiter à quelques heures de position allongée, pendant pas plus de deux jours. Si toutefois votre mal de dos est si important que la position assise est impossible, ne vous forcez pas à bouger, puisque la situation pourrait vite devenir plus compliquée.

 

  • Les massages aux huiles aux vertus apaisantes et anti-inflammatoires s’avèrent aussi très efficaces. Essayez l’arnica, le camphre, le romarin et le genévrier, la citronnelle et même le curcuma qui sont tous utilisés pour traiter le mal de dos et donnent de très bon résultats.

Si vous n’avez pas la possibilité de recevoir un massage, vous pouvez utiliser l’alternative de l’automassage. Cela peut paraitre étrange, mais il est tout à fait possible de se masser soi-même et de façon efficace ! Il suffit juste de réussir à repérer les « trigger points » ou point de déclenchement de la douleur dorsale, qui sont en fait les points sensibles de fibre musculaire qui, soit manque d’oxygène, soit connait un surplus d’acidité et de rigidité.

Si le point de la douleur dorsale n’est pas accessible à votre main, tentez le massage à la balle de tennis qui donne d’incroyables résultats. Dos au mur, ou allongé sur votre matelas, placez la balle à l’endroit du point sensible et appliquez la tension pendant une durée allant jusqu’à 100 secondes, dépendamment de votre seuil de douleur. Vous pouvez aussi faire des petits mouvements de rotation.